La formatrice

Virginie Bouffart 

♫ Quel formation avez-vous suivie ?
En tant que chanteuse professionnelle, j'ai suivi 5 années de formation à plein temps à Paris (au C.I.M., à l'Atla et au Studio des Variétés), pour enchaîner avec la formation de professeur de chant en musiques actuelles au Studio des Variétés. Et je continue à faire de la recherche, via la formation continue auprès de l'ARIAM et de l'Association Française des Professeurs de Chant, dont j'ai été membre pendant 15 ans.
En chant prénatal, j'ai suivi
- des stages de psychophonie avec 2 enseignantes différentes,
- la formation de l'Association Française de Chant Prénatal
- et celle de Naître Enchantés.
Ces formations m'ont donné une vision assez précise de ce qui est proposé actuellement en France. J'ai alors pris conscience que ma pratique du métier de professeur de technique vocale depuis bientot 20 ans pouvait apporter un vrai plus aux animatrices en chant prénatal françaises.
Mon travail avec les femmes enceintes a bénéficié du conseil médical d'Evelyne Petroff, médecin gynécologue-accoucheur à ...euh... dans une maternité parisienne connue [c'est comme à la télé, faut pas citer de marques ;o)]

♫ Est-ce qu'on gagne bien sa vie avec le chant prénatal ?
Je ne connais PAS UNE SEULE animatrice qui vive uniquement de cette activité. Pour toutes, le chant prénatal est une corde à leur arc parmi d'autres, mais jamais leur UNIQUE source de revenus.
 
♫ Ben alors, si cela ne rapporte pas d'argent, pourquoi vous le faites ?
Par passion.... tout simplement !
Moi, je rêve que, comme dans l'ancien temps, tous les membres des familles (voire des villages entier) chantent ensemble spontanément, au quotidien, juste parce que ça rend plus heureux. Donc le chant prénatal est une manière d'encourager les couples à utiliser leur voix en toute simplicité, dès la grossesse et ensuite…
De plus, je suis fascinée par la puissante transformation humaine qui s'opère à l'accouchement, non seulement pour le bébé à venir, mais aussi pour ses parents. Le chant prénatal est donc ma modeste contribution pour soutenir les femmes dans ce moment capital de leur vie.
Et voir qu'on a apporté un peu de bonheur dans une famille, qu'à notre manière, on a contribué à améliorer un peu les choses pour eux, ça vaut beaucoup plus qu'un salaire, non ?!... :o)